Lien vers l’arrêté préfectoral du 3 juin 2019 qui fixe le cadre général du mouillage dans les eaux territoriales françaises de méditerranée.

Les infractions au présent arrêté exposent leurs auteurs à des amendes pouvant aller jusqu’à 150 000 € et un an d’emprisonnement.